Petit meurtre de rien du tout

Petit meurtre de rien du tout 1 seul personnage Jeanne, la quarantaine, un peu décalée… Acte 1 Le rideau s’ouvre, un coup de feu, Jeanne apparaît, complètement éberluée, on voit les pieds d’un homme couché à terre dépasser. Jeanne un revolver à la main Ah bien ça alors, comment ça marche ces machins là ? Je…

Lire des extraits →

Petit meurtre de rien du tout

C’est comme ça, elle l’a tué ; il n’avait qu’à pas laisser traîner son fusil de chasse ; et chargé en plus, c’est dangereux n’est-ce-pas ? Oh, il a eu le bon goût de s’écrouler, tout d’un coup comme si le sol s’était dérobé sous ses pieds. Pas de dernier regard ni stupéfait ni suppliant, donc, pas de…

Poursuivre la lecture →

La douleur du mot

M’asseoir devant ma fenêtre, ne pas me laisser distraire, jeter furtivement un vague coup d’œil à l’extérieur, tout est en place, rien n’a changé ; seules quelques feuilles du platane ont du encore tomber cette nuit, l’arbre semble plus squelettique qu’hier et laisse deviner ses moignons ; coupes assassines, que serait-il si personne jamais ne l’avait amputé ? Prendre…

Poursuivre la lecture →

Jeanne au château

Cette histoire est autobiographique et ce, dans les moindres détails. Je vais m’attacher à ne vous narrer que la vérité ce qui, vous le savez, est « la » difficulté. La tentation est grande de rajouter un détail, de tricher un peu pour inciter au sourire, à l’indulgence, au pardon… Rien de tout cela ici ; je jure…

Poursuivre la lecture →

Mieux vaut un mot vrai que de grands discours. On cache beaucoup de choses derrière des flots de paroles : peur, émotions, sentiments et même… sa nullité!