Quoiqu’on fasse, on ne sait pas si c’était le destin, si tout était écrit. Illusion de la liberté, celle-là même qui est écrite.

Je ne veux pas du destin, je veux une histoire, des histoires et s’il faut les créer de toute pièce, je le ferai, seule !

De même qu’il ne faut pas se défendre avant d’être accusé, il ne faut pas désespérer avant d’être à terre.

Être soi et ne plus tenter d’être l’adulte imaginé de toutes pièces par vos parents qui ne vous veulent que du bien mais qui vous enterreront comme ils ont enterré leurs illusions.

Le passé, on peut l’arranger comme on veut ; on peut toujours, on peut essayer mais ce qui a vraiment été reste là. Etiqueté. Epinglé comme le papillon dans sa boite.