Lettre bucolique

Nous partirons à travers champ Chanter l’amour le nez au vent Sous la ramure d’un vert si doux ; Insectes volants, insectes rampants. Sous la ramure d’un vert si tendre, j’ai pris ta main Ton teint de rose, ta taille de guêpe Liane de ma vie, tu m’as séduit ; Quand verrons-nous l’agnelet tendre, la…

Poursuivre la lecture →

Lettre codée

L’archiduchesse s’évente sur son balcon Qu’en est-il du pistil ? Les mimosas sont en fleurs mais le grand méchant loup surveille. Gaffe aux tontons flingueurs. Si la musaraigne saute à la corde, le pignouf du coin aura intérêt à bien se tenir. La valse est plus langoureuse que la pêche à la truite. Alors, ferme…

Poursuivre la lecture →

Lettres de rupture

Il a sorti un 22 long rifle et il l’a tuée à bout portant. Il s’est jeté sur elle et l’a étranglée. Il a pris un couteau, il l’a transpercée. Il l’a poussée sous un train, il l’a défenestrée. Il l’a noyée, dépecée, hachée, bouffée. Ah ça on peut le dire, il s’en est occupé….

Poursuivre la lecture →

Atmosphère…

Atmosphère… ben tu parles d’une atmosphère… T’as vu le mec, il roule des mécaniques, il bombe le torse et joue de la mirette. Il a des biscotos et des tatouages dans le dos. Il va se cogner dans son ombre, sortir son plomb et jouer les Tarzan. Tu l’as vu qui descend ? Tu l’as…

Poursuivre la lecture →